8 Des choses troublantes que nous avons apprises à propos du manoir Playboy, dans le mémoire de Holly Madison

Nous n’avons jamais imaginé que les événements au sein de la Playboy Mansion de Hugh Hefner soient doux et innocents – mais d’une certaine manière, la réalité est encore plus grave que ce que nous avions imaginé. Holly Madison (qui a vécu dans le manoir pendant près de huit ans), ancienne Playboy Bunny et première petite amie, a écrit un mémoire sur son expérience chez Hef, Dans le trou de lapin, et ses révélations sont à la fois dégoûtantes et ennuyeuses. Continuer à lire…

vers le bas the rabbit hole holly madison

Pour entrer dans le manoir, il fallait d’abord entrer dans le lit. “Il n’a jamais demandé à personne de devenir une petite amie avant de le rejoindre au lit”, écrit Madison..

Une fois que vous étiez dans, il y avait des orgies. A l’origine, Madison avait appris que seule la petite amie n ° 1 avait couché avec Hef, mais avait rapidement appris que ce n’était pas vrai. La routine du coucher consistait à ce que toutes les petites amies portent un pyjama en flanelle rose assorti et entrent dans la chambre de Hef ensemble – et il aurait alors des relations avec nombre d’entre elles. Madison révèle qu’on lui a dit de “simuler” tout, il n’y avait pas de baiser, et son “tour était fini aussi vite qu’il a commencé”.

Et les drogues. Madison révèle que la première fois qu’elle a rencontré Hef, en août 2001, il lui a offert un Quaalude – et l’a appelé un «ouvre-cuisse». Madison a décliné.

Et drame. Il s’avère que Les filles à côté ne s’entendait pas souvent. “J’ai appris que Hef était le manipulateur et qu’il nous opposait l’un à l’autre”, a écrit Madison..

Plus précisément, Madison et Kendra Wilkinson ne parlent plus. Madison se souvient de Wilkinson comme de “la personne la plus farfelue que j’aie jamais rencontrée” et affirme avoir exigé une “très grande chambre” une fois installée dans le manoir. Après une explosion où Wilkinson a fait semblant de ne pas connaître Madison, les deux hommes n’ont pas parlé.

Madison a essayé de fonder une famille avec Hef – même s’il poussait 80. “Je suppose que je l’ai considéré comme un ticket de sortie – à plus d’un titre”, explique Madison. “La dernière fois que le manoir avait été libéré de plusieurs petites filles, c’était quand Hef était marié et avait deux enfants.” Ils ont donc soumis les échantillons de sperme de Hef à un médecin spécialisé en fertilité, mais ils ont découvert que rien n’était viable. “C’était une preuve concrète de me gifler en face qu’il n’y avait pas d’avenir pour moi dans le manoir”, écrit Madison. “C’était soit de rester assis là et de pourrir ou de plonger et de faire face au monde.”

Elle a également envisagé le suicide. Vivre dans le «monde tordu» de Hef a conduit Madison dans une profonde dépression, et presque un an après avoir emménagé dans le manoir, elle a eu un moment suicidaire dans la baignoire. “Si je me contentais de mettre ma tête sous l’eau et de respirer profondément, tout serait fini”, pensa-t-elle. “Se noyer moi-même semblait être le moyen logique d’échapper à la vie ridicule que je menais.”

Mais quand elle a finalement essayé de partir, Hef a tenté de la corrompre pour rester avec sa volonté. “C’était là, en noir et blanc”, écrit-elle. “Le testament indiquait que 3 millions de dollars seraient accordés à Holly Madison au moment de sa mort (à condition que je vive toujours dans le manoir). A l’époque, c’était plus d’argent que je ne saurais jamais faire avec… Je ne le voulais pas. Je le plaignais en fait de me baisser à ce niveau. Je ne pouvais pas m’empêcher d’être offensé. Pensait-il vraiment qu’il pourrait m’acheter?

__Holly Madison’s memoir, Dans le trou de lapin, frappe des tablettes le 23 juin. __